logo-tpc_BLL_une2

BLL / Nouvelle Gouvernance culturelle : Hors Champ a insisté sur…

Hors Champ était présent le 11 octobre au dernier atelier public de la coupole « Nouvelle Gouvernance Culturelle ». Voici un petit compte-rendu.

logo-tpc_BLL_une2

Bouger les lignes : Atelier nouvelle gouvernance

11/10/2016 Point culture Bruxelles

1. Objectif du jour

Relire et amender les documents intermédiaires de la coupole « Nouvelle gouvernance culturelle », coupole qui a pour but d’améliorer les pratiques de gouvernance et d’action publique en matière de culture.

Hors champ était présent, pour veiller à ce que les priorités dégagées par consensus lors de la coupole « Artistes au centre » soient intégrées dans les recommandations finales, tant celles de la « Nouvelle gouvernance » que celles de l’opération Bouger les lignes.

Étaient également présents de nombreux acteurs de la vie culturelle : associations d’usagers, de travailleurs intermittents (FACIR, ATPS, ABDIL®), d’auteurs (SACD-SCAM), de musées, centres culturels, administration de la FWB, etc…

Hors Champ a marqué son intérêt pour être associé de près à la mise en œuvre de ces priorités, qui devrait commencer en janvier 2017. Le but ultime étant que ces priorités soient mises en œuvre !

2. Détail des discussions

Et ce sur quoi Hors Champ a insisté dans la formulation des recommandations finales.

Sujet 4 : outils et modes d’intervention publique
http://www.tracernospolitiquesculturelles.be/wp-content/uploads/2016/09/BLL-Gouv-Sujet4-Atelier2.pdf

Page 3, recommandations.

  • Grand débat sur le projet d’organe de concertation des politiques culturelles. Manque de clarté : y aura-t-il 2 organes différents ? Sera-t-ce de la coordination de politiques culturelles ou de la simple consultation ? Un lieu transversal de décision ou de discussion ? Qui y siégera ?
  • Hors Champ insiste sur la mise en œuvre des priorités de « Artistes au centre » et de BLL : où cela va-t-il se passer ? Dans un de ces deux organes ? Ailleurs ?
  • Question : Hors champ, qui n’est pas une ORUA, peut-il assister au comité de concertation du centre du cinéma ? Réponse : HC peut être invité au CC, même si il n’est pas ORUA, par exemple pour se présenter. Mais nous n’aurons pas de voix décisionnelle.
  • Grand débat sur les « nouveaux jurys » qui remplaceraient les instances d’avis : Pour éviter les commissions nommées pour 3 ans, qui sont souvent le lieu de conflit d’intérêts, pourquoi pas créer des jurys aux mandats très courts. P.ex. siéger 1 an. Ou encore réunir les jurys de manière intensive pendant 15 jours. Problème connexe : comment défrayer les membres de ces jurys, pcq les petites structures peuvent difficilement détacher un représentant pour 15 jours d’affilée.

Sujet 5 : Droits des créateurs, des opérateurs et des usagers

http://www.tracernospolitiquesculturelles.be/wp-content/uploads/2016/09/BLL-Gouv-Sujet5-Atelier2.pdf

Hors Champ a salué le fait que ce Sujet 5 était grandement inspiré des conclusions de la coupole « Artistes au Centre », et qu’il en respectait l’esprit.

Cependant, on a insisté pour que la priorité numéro 1 de « Artistes au centre » soit mentionnée et bien mise en avant :  l’amélioration du statut dit d’artiste, et le travail transversal urgent sur ce dossier, en collaboration avec les associations représentatives des travailleurs intermittents, la FWB, le Gouvernement fédéral, etc…

 

PLUS D’INFOS SUR « BOUGER LES LIGNES » :
Dernier atelier du 11/10
Coupole « Nouvelle gouvernance culturelle »

 

Laisser un commentaire